Brabant wallon Une convention avec le gouverneur signée vendredi et une antenne inaugurée à la caserne.

Le gouverneur du Brabant wallon, Gilles Mahieu, a déjà pris plusieurs initiatives pour associer des citoyens à la gestion de crise : des accords ont ainsi été passés avec l’association Visov, qui assure une veille sur les réseaux sociaux en cas de catastrophe, avec Telecom4life, qui peut déployer du matériel pour renforcer les réseaux de communication, ou encore avec l’ASBL MeteoBelgique.

Un nouveau pas a été franchi dans ce sens hier à Nivelles avec la signature d’une convention entre le gouverneur et l’Union belge des amateurs-émetteurs (UAB). Cela fait déjà quelques années que l’apport des radioamateurs en cas de crise est testé lors d’exercices menés par les services de secours en Brabant wallon.

Et la plus-value est réelle. C’est que les réseaux de télécommunication habituels, en cas de catastrophe, peuvent être saturés, affectés par des problèmes techniques ou neutralisés par une panne de courant de grande ampleur. Les radioamateurs et leurs appareils peuvent offrir une alternative. Et leur présence dans un centre de crise apporte aussi l’expertise de passionnés de télécommunications et d’électronique, qui peuvent diagnostiquer certains problèmes et apporter des solutions.

En Brabant wallon, 55 radioamateurs ont suivi une formation ad hoc et font partie du réseau d’urgence Belgian Emergency Amateur Radio Services (BEARS). La convention signée vendredi à Nivelles permet de les intégrer officiellement dans la gestion de crise, en fixant les droits et les obligations de chacun s’il faut s’appuyer sur leur expertise.

Ils interviennent bénévolement mais ils peuvent être amenés, au sein du centre de crise ou à l’écoute des communications qu’ils relaient, à entendre certaines informations confidentielles (des noms, des renseignements pour la police ou des éléments judiciaires…).

Dans la foulée de la signature de cette convention a été inaugurée une antenne spécifique aux radioamateurs, placée sur la tour d’exercice de la caserne des pompiers de Nivelles. Il y en a également une à Wavre et dans plusieurs services d’urgence situés dans d’autres provinces.