Ce samedi matin, une trentaine de travailleurs de Logistics Nivelles ont rejoint la capitale afin de manifester devant le siège social de Carrefour, situé à Evere. Les travailleurs ont notamment organisé une distribution de tracts pour informer les clients de leur situation.

© EdA


Cette action syndicale surprise a pour but de dénoncer le rôle du groupe Carrefour dans la fermeture du dépôt de Logistics Nivelles, prévue en 2022, mettant en péril 549 emplois.

"Carrefour est l’unique client de Logistics Nivelles. Et, derrière cette fermeture d’une violence inouïe, tant sur la forme que sur le fond, le groupe français de la grande distribution a une grande responsabilité. La fermeture du dépôt nivellois découle d’une stratégie délibérée de Carrefour, qui y voit un intérêt financier à délocaliser tout son approvisionnement en Flandre, aux dépens des conditions de travail de tous les travailleurs du secteur", déplorent les travailleurs et les organisations syndicales dans un communiqué de presse.

Par cette action, les travailleurs de Logistics Nivelles entendent démontrer que le site nivellois est indispensable pour alimenter les magasins Carrefour.

Les organisations syndicales n'en sont pas à leur premier mouvement de grogne. Plus tôt cette semaine, la FGTB a notamment bloqué la sortie des marchandises du dépôt.