À la mi-juillet, un résident du home Nos Tayons, géré par le CPAS de Nivelles, avait été testé positif au coronavirus à son entrée à l’hôpital. L’homme n’avait aucun symptôme mais dès la nouvelle connue, tous les membres de sa "bulle" au sein de la maison de repos ont été testés, de même que les membres du personnel susceptibles d’être entrés en contact avec lui.

Les résultats s’avèrent rassurants : tout le monde est négatif. Les visites, temporairement suspendues par précaution, ont donc repris.

La procédure est adaptée à la situation sanitaire : ces visites doivent faire l’objet d’une prise de rendez-vous et durent au maximum 25 minutes, entre 9 h et 16 h en semaine et entre 11 h et 16 h le week-end.

Le nombre de visiteurs par résident, jusqu’au 31 août, est limité à deux adultes ou à un adulte et un enfant de moins de 12 ans, et ce doit être toujours les mêmes personnes. Bien entendu, les précautions sanitaires sont appliquées et en fonction du climat, ces visites se déroulent sur la terrasse ou dans un espace protégé à l’intérieur de la cafétéria.

En revanche, les retours en famille - que ce soit pour quelques heures ou pour quelques jours - sont suspendus jusqu’à nouvel ordre. Interdites également, les visites au Shopping Center et les repas pris à l’extérieur.

"Mais nos aînés ne sont pas confinés, précise la présidente du CPAS, Colette Delmotte. Ils peuvent se promener, durant 30 minutes, aux alentours de l’établissement."