En mai dernier, l’opposition PluS avait demandé à la majorité qu’un organe élargi, comprenant des conseillers communaux mais aussi des élus du CPAS, soit constitué pour évaluer l’impact de la crise du coronavirus et pour imaginer des mesures de relance pour divers secteurs touchés.

La majorité a préféré utiliser la commission Finances, qui existe déjà, mais l’élargir pour plancher sur ces sujets. Le travail est en cours et une réunion a eu lieu mardi soir, en téléconférence. Une bonne quarantaine de propositions, dont certaines amenées par la minorité, étaient sur la table.

À ce stade, elles n’ont pas encore fait l’objet d’une décision mais chacune a été discutée et du côté de PluS, on se réjouit de l’ambiance qui règne pour l’instant parmi les participants.

" On se sent écoutés et respectés, c’est un travail collaboratif qui est mené, indique Gaëtan Thibaut. C’était notre objectif, que l’on puisse travailler par-delà les frontières politiques, dans l’intérêt des citoyens et des nombreux secteurs qui souffrent aujourd’hui. Il y a aussi des propositions de la majorité auxquelles nous n’avions pas pensé, et que nous soutenons ."

L’opposition confirme n’avoir reçu pour l’instant ni une réponse positive, ni une réponse négative sur ses propositions. Il faudra évaluer l’efficacité, chiffrer les impacts, et combiner les différentes mesures dans l’élaboration du budget communal 2021, laquelle ne s’annonce pas simple…