C’est une bonne nouvelle pour commencer 2021, avec tout ce qu’on a vécu”, lâche d’emblée Jimmy Collodoro, le chef du Bistro Racine, à l’issue de la cérémonie du Guide Michelin. Gagnée en 2018 après trois ans d’investissement, cette étoile aurait bien pu lui échapper.

C’est qu’en plus de la crise sanitaire, le patron de l’étoilé le moins cher de Belgique a dû digérer le départ précipité de son chef, Jean-Marie Bucumi, pour la Villa Emily, à Bruxelles. Chef de salle et sommelier durant cinq années, Jimmy Collodoro s’est ainsi remis aux fourneaux, pour son plus grand bonheur. Et avec succès puisqu’il maintient son étoile.

C’est une belle récompense à titre personnel, confie-t-il. Je vais faire taire certains détracteurs, qui disent que c’est mon associé qui tenait les cuisines. On se rend compte désormais qu’il y avait un duo mais que rien n’a changé et que la qualité est toujours là. On est sur la même lignée que ce qu’on faisait avant.”

Et pour juger la qualité des plats, ce n’est nul autre que Werner Loens, le directeur du Michelin, qui est venu en personne manger au Bistro Racine. La note qui accompagne le resto sur le site est d’ailleurs très flatteuse : “La cuisine du chef Collodoro est recherchée mais sans complexité inutile. Des détails originaux rendent sa cuisine fascinante. Ainsi, un granité d’aubergine fumée donne à un plat de légumes une nouvelle dimension, ou des fraises fermentées qui accompagnent un canard en créant un bel équilibre sucré-salé. Voilà le genre d’inspirations surprenantes et ludiques qui donnent envie de revenir (ne manquez pas le déjeuner !).”

Un peu à l’étroit dans son resto actuel, le chef projette de déménager, peut-être déjà cette année, mais en restant à Braine-le-Château et en proposant autant de tables. Et, qui sait, peut-être aura-t-il la chance d’avoir enfin une terrasse.