La fin du week-end ne s’est pas vraiment déroulée comme l’espérait Mathéo. Alors qu’il se trouvait dans le sentier de promenade des Prés Sain-Jean à Incourt dimanche soir vers 18 h 30, le jeune homme a été attaqué par un chien, un Border Collie. "Ses propriétaires le tenaient en laisse mais ils n’ont pas réussi à l’empêcher de s’en prendre à mon beau-fils quand il est passé à sa hauteur", explique Joseph Tordoir, le beau-père de la victime.

Le t-shirt de Mathéo a été déchiré par les crocs de l’animal qui a également touché le ventre de la victime. Mais au-delà des faits, ce qui choque Joseph Tordoir, c’est la réaction, ou plutôt son absence, des propriétaires du chien. "Ils n’ont pas jugé bon de donner leur numéro de téléphone, ni leur adresse. Je trouve la chose lamentable. Je suppose que ces personnes, comme tout le monde, disposent d’une assurance familiale. Ce qui me révolte le plus, c’est cette forme de désinvolture face à un accident qui aurait pu s’avérer beaucoup plus grave. Il faut savoir qu’il n’y a pas que des adolescents et des jeunes adultes qui se promènent dans ce sentier. Il y a également des enfants et le chien pourrait être plus efficace la prochaine fois. Il est important de faire en sorte que cela ne se reproduise plus."

Joseph lance donc également un appel à la prudence à toutes les personnes qui se promènent dans le sentier des Prés Saint-Jean à Incourt et il espère que son coup de gueule fera aussi réagir les propriétaires du Border Collier incriminé. "J’espère que ces personnes verront mon message et qu’ils prendront contact avec moi rapidement. Sinon, je me verrai dans l’obligation de porter plainte", conclut le beau-père de Mathéo.