Brabant wallon Le nouveau système entrera en vigueur le 5 novembre prochain.

Contacter un médecin de garde le soir, le week-end ou lors de jours fériés revêt souvent du parcours d’embûches en Brabant : entre l’inversion des rôles de garde, les numéros erronés trouvés sur Internet et les médecins déjà en intervention, il faut souvent prendre son mal en patience. Avec, parfois, des conséquences qui peuvent s’avérer dramatiques en cas d’urgence.

À partir du 5 novembre prochain, cela devrait changer. Un numéro unique pour l’ensemble du Brabant wallon sera mis en place : le 02/38.50.500. Et trois postes médicaux de garde (PMG) seront mis sur pied à Braine-l’Alleud, Louvain-la-Neuve et Jodoigne. À terme, les PMG seront tous connectés au 1733, le numéro d’appel national des médecins généralistes de garde.

Un nouveau système qui devrait régler pas mal de soucis. "On est partis du constat qu’il y a une véritable pénurie de médecin en Brabant wallon et un vieillissement de la population médicale, confie Isabelle Schiepers, médecin généraliste à Braine-l’Alleud et administratrice de l’asbl La Brabançonne qui coordonne les trois postes médicaux de garde. Cela engendrait une faiblesse du système de garde le week-end et les jours fériés. Et on estime que, d’ici 5 ans, le nombre de médecins généralistes exerçant en Brabant wallon diminuera de 30 %. L’organisation classique des gardes au sein des communes va donc devenir difficile. On a alors décidé de lancer ce système de poste médical de garde."

Concrètement, le patient malade, plutôt que de chercher le numéro du médecin de garde de sa commune, sera invité à contacter le numéro unique. "Il sera alors mis en contact avec un télé-secrétariat qui lui posera quelques questions pratiques (identité, adresse,…) et le renverra vers le PMG adéquat. On y retrouvera un ou deux médecins avec la possibilité de prises de rendez-vous, un paiement sécurisé par Bancontact et des cabinets de consultation modernes."

Le télésecrétariat pourra aussi directement envoyer un médecin au domicile du patient s’il ne sait pas se déplacer. Un médecin qui sera conduit sur place par un chauffeur. "Ce qui permettra d’améliorer le confort du médecin qui sera moins fatigué et stressé. Il pourra donc se concentrer sur l’acte médical. De plus, le chauffeur sera aussi un ambulancier et pourra aider le médecin si besoin."

Ce système devrait permettre aux médecins de diminuer grandement le nombre de leurs gardes. Et d’aussi faciliter la vie des patients, à un moment où ils ne sont pas forcément au mieux de leur forme.

À partir du 5 novembre, presque toutes les communes du Brabant wallon adhéreront au nouveau système.


"La communication doit être large"

La mise en œuvre du numéro de téléphone unique a été évoquée à Nivelles. Pour le bourgmestre Pierre Huart, si ce changement doit permettre une meilleure organisation, c’est évidemment très positif. Le bémol, c’est l’information donnée pour l’instant aux citoyens. Depuis des années, le réflexe pour les Nivellois qui cherchent le nom d’un médecin de garde le week-end ou les jours fériés, c’est de téléphoner à la caserne des pompiers. L’opérateur qui prend l’appel chez les pompiers a l’habitude de donner ces renseignements et les habitants de la cité aclote composent un préfixe qui correspond à un appel en ville.

S’ils doivent désormais composer un 02 (l’appel arrive désormais au poste de garde Braine-l’Alleud), certains pourraient être perturbés. "Pour les personnes âgées ou en détresse, cela peut être déroutant, explique Pierre Huart. La communication devrait être plus large, partir des services du gouverneur ou de cette structure mise en place par les médecins au niveau du Brabant wallon. À la ville, nous avons été informés assez tardivement : nous allons répercuter l’information dans le prochain journal communal, celui de novembre. Mais le nouveau système sera appliqué déjà dans la nuit du 4 au 5 novembre. C’est un peu trop juste."