Le 9 mars 2019, des gardiens ont procédé à la fouille d’un détenu de la prison de Nivelles, alors qu’il venait de recevoir une visite de son frère. Ils se doutaient de quelque chose de pas clair et effectivement, Omar G., né en 1998 et habitant à Saint-Gilles, avait dissimulé dans son slip un petit colis contenant 40 grammes de cannabis.

Il purgeait alors à Nivelles une peine de quatre ans, assortie d’un sursis pour la moitié, infligée pour vol avec violence. Tant lui que son frangin sont passés aux aveux lorsqu’ils ont été interrogés mais aucun d’eux n’était présent, lundi devant le tribunal correctionnel, pour s’expliquer sur les faits.

Lorsqu’il a été auditionné par les enquêteurs, Omar a indiqué que la drogue n’était pas pour lui, bien qu’il ait eu également des soucis avec la justice pour ce genre de trafic.

À le suivre, le cannabis était destiné à d’autres détenus, qui l’ont menacé pour qu’il fasse rentrer des stupéfiants en prison. Il a donc agi par crainte et dans ces conditions, évidemment, il était hors de question qu’il donne le nom de ceux qui ont fait pression sur lui…

Ayoub, le frère d’Omar, a confirmé qu’il avait accepté d’apporter du cannabis pour éviter que son frangin soit victime de violence au sein de l’établissement pénitentiaire.

Le ministère public, après avoir fait le point sur les antécédents de chacun des prévenus, a requis une peine d’un an de prison ferme et une amende de 8 000 euros pour Omar, et une peine de dix mois d’emprisonnement ainsi qu’une amende du même montant pour son frère.

Le tribunal rendra son jugement le 12 octobre.