Brabant wallon L’opposition socialiste soutient les agriculteurs refusant la décision du ministre Di Antonio.

On reparlera de la RN25 et de la décision du ministre wallon de la Mobilité Carlo Di Antonio d’interdire cette nationale aux véhicules lents, lundi au conseil communal de Nivelles. En effet, au nom du groupe Plus, le conseiller Gaetan Thibaut déposera sur la table du conseil une résolution soutenant le combat des agriculteurs.

Vu les positions adoptées publiquement par les uns et les autres depuis le début de ce dossier, le texte a de fortes chances d’être adopté.

Le groupe Plus suggère que les élus demandent au ministre Carlo Di Antonio de retirer sa décision consistant à interdire le charroi agricole sur la quatre-bandes à partir du 1er janvier 2020. Et qu’il reprenne le dialogue avec toutes les parties concernées, en priorité les autorités publiques des communes traversées par la RN25 et la Province du Brabant wallon.

L’autre phrase de conclusion de la résolution demande au ministre régional de la Mobilité et de la Sécurité routière de s’abstenir de prendre une quelconque décision avant que les mesures d’accompagnement concertées aient fait l’objet d’un accord et soient mises en œuvre de manière effective.

En effet, dans le corps du texte, les socialistes nivellois indiquent qu’il y a des raisons sérieuses de douter que la réalisation des mesures d’accompagnement proposées par Carlo Di Antonio - c’est-à-dire la réhabilitation de la N237 à Court-Saint-Étienne et le réaménagement partiel de la rue de Ways à Genappe - se concrétise dans un délai très court.

Le groupe Plus rappelle également les promesses qui avaient été faites lors de la création de la RN25. "Aucun dialogue constructif n’a été mené, et les décisions sont prises sans concertation dans une période politique délicate", affirment également les socialistes.