L’absence de cohérence d’implantation et paysagère du projet avaient été pointés.


On le sait, le territoire de Genappe aiguise l’appétit de plusieurs promoteurs éoliens. En vain pour l’instant mais ça continue à bouger en coulisse. Et des affiches jaunes ont à nouveau fleuri en ce mois de juillet du côté de Promelles. Il ne s’agit en réalité pas d’un nouveau projet, mais de l’annonce d’un recours auprès de la Région wallonne introduit par le promoteur namurois New Wind, après qu’il ait essuyé un refus de permis le 23 mai dernier.

Le dossier, visant à construire six éoliennes le long de la RN25 entre le lieu-dit Bruyère-Madame et Promelles, a déjà connu quelques péripéties. Une première demande de permis unique avait été introduite en octobre 2018, mais elle avait été considérée comme incomplète. Finalement, une enquête publique a été réalisée du 20 décembre 2018 au 28 janvier 2019. Mais elle a dû être relancée en mars 2019.

Les collèges de Lasne et de Genappe ont remis un avis défavorable et les fonctionnaires techniques et délégués ont refusé le permis au promoteur le 23 mai. En pointant notamment l’absence de cohérence d’implantation et paysagère du projet par rapport au parc éolien de WindVision, envisagé à 1,5 km de là.

Le refus évoquait aussi l’étude sur le potentiel éolien que veut réaliser la ville de Genappe, suggérant qu’il serait plus adéquat d’attendre les résultats avant de délivrer un permis.

Pas de quoi convaincre le promoteur, qui estime que ces deux motifs ne sont pas justifiés et demandera à la Région de lui accorder le permis.

V.F.