Il y a un mois, le chef de la zone de police Nivelles-Genappe, le commissaire divisionnaire Pascal Neyman, avait annoncé le retour des patrouilles “orientées Covid” dans les deux communes. Avec le reconfinement partiel de la population, la fermeture de certains commerces et l’instauration d’un couvre-feu, il y avait plus de règles (claires) à contrôler que durant l’été, quand la police locale avait clairement levé le pied sur la question.

Au conseil communal de mardi soir, Laurie Semaille (MR) a demandé un premier bilan de ces vérifications.

Le commissaire Neyman a précisé qu’une ou deux patrouilles par jour sillonnaient la zone avec une attention particulière pour l’interdiction des rassemblements ou l’obligation de port du masque dans certains endroits. Ce qui a donné lieu à la rédaction de 62 procès-verbaux depuis le 24 octobre. Seulement 11 parmi ceux-ci ont été dressés sur le territoire de Genappe.

Le respect du couvre-feu est également vérifié, principalement lors des contrôles routiers comme ceux qui ont été organisés sur plusieurs axes, ce week-end à Nivelles et Genappe. Sur 195 conducteurs contrôlés ce week-end, 7 ne respectaient pas ce couvre-feu. Depuis son instauration, 44 procès-verbaux (dont 5 à Genappe) ont été rédigés pour cette raison par la police locale dans les deux communes.

Ce qui fait dire au commissaire divisionnaire que globalement, ce couvre-feu est pour l’instant respecté dans les deux communes.