Une rénovation à 20 000 euros grâce à une volonté citoyenne et à un généreux mécène.

Suite à une exposition consacrée à une encyclique du Pape et évoquant notamment la préservation du patrimoine, un groupe s’est créé à Nivelles pour réfléchir à la préservation des nombreuses chapelles et potales que l’on trouve en terres aclotes. Évidemment, il y a du travail et il est impossible de tout faire, mais un premier résultat bien concret peut déjà être apprécié le long de la chaussée de Mons, à proximité du chemin de la Procession.

La chapelle Sainte-Barbe, qui était en piteux état, a été rénovée. Il reste encore des travaux de peinture, qui seront effectués prochainement par les membres du comité de rénovation. Mais l’essentiel est réalisé : la toiture est neuve, les murs sont consolidés et à nouveau enduits, les marches de l’escalier qui étaient complètement disloquées sont désormais opérationnelles…

" On a choisi cette chapelle parce que c’est à l’entrée de la ville, explique Gérard Nef, la cheville ouvrière du groupe. Les croyants sont contents et les autres peuvent aussi profiter de ce patrimoine rénové. On a commencé par nettoyer toute la crasse qu’il y avait à l’intérieur, puis on a contacté des entrepreneurs locaux pour obtenir des devis en ce qui concerne la toiture, la maçonnerie, etc. Nous avons pu compter sur un généreux mécène…"

Bien que la chapelle soit la propriété de la Ville de Nivelles, c’est en effet un particulier - qui a tenu à rester anonyme - qui a mis la main au portefeuille. Et "généreux" n’est pas un adjectif galvaudé puisque près de 20 000 euros ont été nécessaires pour cette remise en état.