La Régie communale autonome (RCA), qui gère les infrastructures sportives à Nivelles et les met à disposition des clubs, a réuni son conseil d’administration mercredi soir. L’occasion pour le conseiller communal socialiste Louison Renault de faire une proposition destinée à soulager les finances des associations sportives, mises à mal par la pandémie de coronavirus.

Il a suggéré que l’occupation des salles et terrains ne soit temporairement plus facturée, à part pour les équipes premières et les sportifs de haut niveau. On peut imaginer en effet que ces équipes attirent du public, des sponsors, et génèrent donc certaines rentrées financières. Ce qui est moins le cas pour les catégories inférieures et les équipes de jeunes.

La proposition a cependant été écartée et pour l’administrateur PS de la RCA, c’est une question d’absence de volonté politique, la majorité considérant que la Régie doit faire des bénéfices.

Vice-président de la RCA, le premier échevin Pascal Rigot (Ecolo) nuance et qualifie Louison Renault de distrait et d’impatient. Distrait parce que la RCA est à but lucratif et qu’il n’entre pas dans ses missions d’accorder des dérogations à tel ou tel club, alors que ceux-ci peuvent être aidés via des subsides attribués par le conseil communal.

Impatient parce que le conseiller posera aussi sa question en public lundi soir lors de la séance du conseil communal, et que les réponses lui seront alors apportées…