Trois sondages ont été réalisés et les fouilles continueront la semaine prochaine.

On le sait, le service archéologique de la Région wallonne intervenant sur le chantier d’extension du siège de l’intercommunale inBW a fait une belle découverte. À l’angle de la rue de Charleroi sont apparus les vestiges de la tour occidentale de la porte de Charleroi, une des portes des anciens remparts de Nivelles.

Après le dégagement d’une première couche de terre, le mur apparaissait très nettement, en forme d’arc de cercle, accolé à l’immeuble. Une réunion de chantier a débouché sur la décision de pratiquer trois sondages, où doivent normalement être enfoncés les pieux qui soutiendront le bâtiment à construire.

Un trou contre ce qu’on voyait de la tour a permis de descendre bien plus bas vers la base du mur, qui a été partiellement dégagée. En réalité, le mur de cette tour de porte est épais de plus de deux mètres ! Et il se peut que les fondations soient encore présentes sous la maison.

Un sondage à l’intérieur de la tour n’a pas, sous réserve d’examens ultérieurs, donné des résultats renversants. Par contre, un troisième trou pratiqué plus près du boulevard a permis de trouver une petite structure de pierres, plus récente, qui pose des questions aux archéologues. Les fouilles se poursuivront la semaine prochaine.