Devant les sympathisants réformateurs, les élus affichent une détermination tranquille

Le bourgmestre Pierre Huart s’est adressé aux sympathisants MR, dimanche à l’hôtel de ville, pour retracer les projets concrétisés l’an dernier et dresser la liste de ceux qui reste à mettre sur pied en 2017. C’est qu’il reste 630 jours avant les prochaines élections communales et le maïeur aclot “commence à percevoir la fébrilité de certains”. “Ce qui est certain, c’est que nous présenterons une liste et que nous tenterons de conserver le maïorat, forts de notre bilan et avec la volonté de poursuivre notre programme”, a précisé Pierre Huart en souhaitant surtout, d’ici là, rester concentré sur le contenu de la déclaration de politique générale et continuer à travailler pour finaliser les dossiers.

Deux ans, c’est encore long… De fait, la nouvelle présidente Vincianne Hanse a dit entendre certains déjà clamer qu’il était temps de faire campagne et de sortir dans les rues. “À ceux-là, je dirai que non, nous ne changerons pas nos habitudes car sur le terrain, nous y sommes depuis 4 ans, continuellement, chacun à sa manière, chacun dans ses domaines de prédilection, a indiqué Vinciane Hanse. Nous avons été et sommes toujours au milieu des habitants dans les réunions, les festivités, les recueillements, les combats. Nous n’avons jamais quitté le terrain car l’équipe que vous avez devant vous n’a jamais baissé les bras, n’a pas montré de signes de démotivation et continuera de la sorte jusqu’en octobre 2018.

Valérie De Bue, l’échevine en titre qui siège au parlement wallon, a appelé de son côté les élus à prendre le contexte actuel très au sérieux, quel que soit leur niveau de responsabilités. “Des affaires comme le Kazakhsgate ou Publifin n’arrangent pas la situation”, a-t-elle soufflé.