Les élus tentent de trouver des solutions pour garder le RAVeL propre

Depuis des années, la Ville de Nivelles lutte contre les déjections canines, en installant des distributeurs de sacs et en imposant des sanctions administratives aux citoyens qui laisseraient leur compagnon à quatre pattes se soulager dans l’espace public sans ramasser.

Normal : marcher dans les crottes de chien sans y prendre garde fait partie des petits énervements quotidiens dont on se passerait bien en ville…

Mais c’est d’un autre type de déjections dont il a été question au dernier conseil communal aclot. Louison Renault (PS) a relayé les plaintes de certains utilisateurs du Ravel, qui en ont marre de devoir enjamber des tas de crottin laissés par les chevaux qui empruntent le parcours entre Baulers et Genappe. "Le Ravel est aussi pour les cavaliers et y voir des chevaux circuler, c’est magnifique, a précisé d’emblée le conseiller de l’opposition. Mais se promener doit être un plaisir partagé. On a déjà parlé des cyclistes qui vont un peu vite. Pour les chevaux, j’ai vérifié sur Internet, il existe des sacs à crottin… Peut-on faire en sorte qu’il y ait un peu plus de civisme ?"

Ce type de sacs existe pour les attelages. Pour les chevaux montés, c’est un peu plus controversé mais effectivement, il en existe. Ne serait-il pas plus pratique d’inciter les utilisateurs à descendre de leur monture et pousser les déjections dans l’herbe, sur le côté du chemin ?

Au sein du collège, on n’avait manifestement pas encore pensé à cette problématique. Le bourgmestre Pierre Huart a répondu que, chaque année, la Ville prend des contacts avec les clubs équestres locaux dans le cadre de la promenade des chevaux qui précède le tour Sainte-Gertrude. Dans le courrier, le collège se propose d’ajouter quelques lignes pour sensibiliser les cavaliers à la propreté du parcours Ravel…