Mis à l’arrêt forcé, les commerces “non essentiels” peuvent continuer à fonctionner s’ils adoptent un système “click and collect” permettant aux clients de commander les articles en ligne et de venir les chercher, ou s’ils livrent à domicile.

Le risque est évidemment, pour les commerces de proximité déjà malmenés lors du premier confinement, que ces efforts pour survivre soient peu visibles et que les clients succombent à la tentation de commander en ligne sur des sites internationaux bien connus.

À Nivelles, l’échevinat du commerce et l’association Nivelles Commerces ont pris contact avec les magasins concernés pour établir une sorte de listing, qui est publié sur le site internet de la Ville (www.nivelles.be).

Nos commerçants de proximité sont fortement touchés. Unissons-nous et décidons d’acheter local, encourage le site communal. Nos commerçants vous proposent des conseils utiles mais aussi des articles originaux. Tous ensemble, nous sommes plus forts !

La liste aujourd’hui en ligne n’est pas encore très étoffée mais on y trouve tout de même des articles informatiques, de la maroquinerie, un opticien ou encore des articles de décoration. Un tableau précise si c’est le système de livraison ou d’enlèvement qui y est organisé.

Cette liste se construit au fil des jours, et sera donc mise à jour très régulièrement. Les commerçants qui souhaitent y figurer peuvent prendre contact avec l’échevinat du commerce.