Pour sa première édition, le bilan pour le festival "Ô Bois des Rêves" est positif.

Dimanche dernier, ils étaient plus de 3 000 à s’être rendus au domaine du Bois des Rêves à Ottignies pour assister aux spectacles belges, français et italiens du nouveau festival Ô Bois des Rêves, qui remplaçait la traditionnelle fête d’Halloween. Pour cette première édition, les enfants ont fait la file pour faire un tour sur la licorne, pour voler comme un oiseau, pour tisser une toile d’araignée géante, pour participer aux ateliers, etc. Ce premier festival familial proche de la nature "a permis de rapprocher le sensible et la sensibilisation, l’inventivité des artistes et la participation des publics de tous les âges ", estiment les organisateurs. "Nous avons eu un public de tous âges, essentiellement jeune et familial."

Malgré une alerte jaune émise par l’Institut royal météorologique (IRM), les visiteurs ont eu la chance d’esquiver quelques gouttes, mais ont dû renoncer à l’activité "Du vent dans les plumes". Il faut dire que des balançoires dans les arbres lors d’une journée comme celle-là, les organisateurs couraient un trop grand rique…

À présent, les deux organisateurs (la Province et le centre culturel d’Ottignies-LLN) vont faire le bilan pour, peut-être, mettre une seconde édition sur pied pour 2020.