Brabant wallon

Les faits de vols et de tentative de vols se multiplient ces derniers jours dans l'entité.


Ce sont les vacances et les voleurs tentent leur chance dans les habitations qu’ils espèrent abandonnées quelques jours par leurs propriétaires. Dans la nuit de vendredi à samedi dernier, vers 2h, une habitante de la rue Neuve à Rebecq en a fait les frais.

Alors qu’elle dormait avec son fils dans le salon, elle s’est réveillée en sursaut, sentant la présence d'un individu. Là, se trouvait un homme, ivre dit-elle, qui les observait. Téméraire, elle a bondi du lit et est parvenue à expulser l’homme de son domicile. “L’adrénaline aidant, j’ai réussi à le mettre dehors malgré qu’il ait résisté, explique-t-elle. Il a tout de même réussi à voler mon gsm.” L’homme est entré par la porte d’entrée de l’habitation, laissée ouverte par mégarde par l’occupante.

Mais le pire dans l’histoire, c’est que lorsque l’habitante a appelé les services de police, ceux-ci n’étaient pas en mesure de se déplacer. “J’ai appelé la police qui a estimé que je devais venir au commissariat samedi soir car trop débordé. C’est honteux, j’ai dû insister pour qu’ils se déplacent”, poursuit la Rebecquoise qui souligne toutefois avoir été reçue ensuite par les autorités communales.

Dans l’entité et les alentours, les faits de tentatives de vols et les vols semblent se multiplier ces derniers jours. Plusieurs témoignages d’habitants circulent sur les réseaux sociaux. Notamment du côté de Petit-Enghien où un homme se serait présenté à la porte d’une habitation pour demander des renseignements sur une famille italienne vivant dans le quartier. “Il est parti de manière hâtive pour ensuite rejoindre un break BMW gris, dont l’immatriculation a été relevée et renseignée à la police”, précise l’internaute.

Contactée par nos soins, la bourgmestre de Rebecq Patricia Venturelli confirme avoir eu écho de plusieurs faits de ce type dans l’entité mais n’était pas en possession du rapport de police du week-end dernier au moment de notre échange, la maïeure étant actuellement à l’étranger. La zone de police Ouest Brabant wallon, quant à elle, n’a pas répondu à nos appels répétés.