La chambre du conseil du tribunal du Brabant wallon a confirmé ce jeudi le mandat d'arrêt à charge d'Omar, interpellé vendredi dernier en possession d'une machette à la gare de Louvain-la-Neuve. Le jeune homme né en 1996 et domicilié à Gesves, dans le Namurois, reste inculpé pour infraction à la loi sur les armes. Le juge d'instruction a décidé de garder l'individu en détention préventive jusqu'à son prochain passage en chambre du conseil, fixé dans un mois.

Contrôlé dans le train entre Ottignies et Louvain-la-Neuve, il se trouvait dépourvu de titre de transport. Comme le veut la procédure, le navetteur a été prié de descendre du train à la gare suivante, en l'occurrence celle de Louvain-la-Neuve, où il a été pris en charge par les agents de Securail. Equipés d'un terminal permettant d'effectuer certaines vérifications, ceux-ci ont rapidement conclu que le jeune homme déclinait une fausse identité. Des policiers ont alors été appelés à intervenir.

Au moment de son interpellation, le jeune Namurois a tenté de prendre la fuite. Les inspecteurs ont alors découvert qu'il dissimulait sur lui une machette.

Le procureur du roi du Brabant wallon confirme que l'individu n'est pas soupçonné d'avoir tenté de perpétrer un attentat à l'encontre de chrétiens. "Cette piste a effectivement été évoquée dans les premières heures après son arrestation lors de laquelle il aurait tenu des propos sur les chrétiens. Mais cela ne s'est pas vérifié après l'audition des policiers et des agents Securail présents lors de l'arrestation", indique Marc Rézette.