Le projet du futur quartier d’Athéna-Lauzelle, dernier grand quartier résidentiel à urbaniser à Louvain-la-Neuve, est revenu sur la table du dernier conseil communal. Le conseil a voté à l’unanimité le rapport d’incidence environnemental (RIE), mais non sans quelques remarques émises par l’opposition sur la densité du futur quartier.

Pour rappel, l’écoquartier projeté par l’UCLouvain prévoit 1.400 logements sur 30 hectares, pour 3.500 habitants, ainsi qu’une école, des crèches, des commerces… Bénédicte Kaisin, au nom d’OLLN 2.0, a présenté ce calcul : si on prend la densité de logements des 20 hectares résidentiels sur les 30 au total, on arrive à 120 logements par hectare, au lieu de 80. La chef de file a demandé qu’un plan-masse leur soit présenté, pour mieux visualiser le quartier, les immeubles de 6 étages et les résidences. “On ne veut pas se retrouver comme à la côte belge avec une rangée de buildings”, explique-t-elle.

“Nous sommes en train d’interpeller le ministre de l’aménagement du territoire Willy Borsus pour demander de reconsidérer le nombre de logements dans le quartier”, a répondu la bourgmestre Julie Chantry (Ecolo), précisant que le calcul de la densité se fait sur base des exigences de la Région.

Le RIE, adopté à l’unanimité, sera envoyé à la Région wallonne et à la CCATM (Commission consultative communale d’aménagement du territoire et de mobilité) et reviendra au conseil communal. Si tout se déroule comme prévu, le chantier débutera en 2024.