"Pour que la soirée se termine bien." Tel est le slogan de l’opération H2O visant à encadrer les rassemblements de jeunes, élèves de secondaire ou étudiants du supérieur, célébrant la fin de l’année à Louvain-la-Neuve.

L’opération avait été lancée l’an dernier pendant les jours blancs. Et vu le succès rencontré, la Ville d’Ottignies-Louvain-la-Neuve a donc décidé de remettre le couvert. D’autant plus que de gros rassemblements, l’an dernier et en début d’année, les vendredis soirs, au parc de la Source, avaient mené à des débordements. Cela avait obligé la Ville à adopter une ordonnance de police pour y restaurer le calme et y réguler la consommation d’alcool.

"Depuis cette ordonnance, il n’y a plus de grosses nuisances identifiées, même si on ne va pas parler trop vite, la fin des examens approchant et la météo s’annonçant bonne. Mais à côté de cet outil répressif, on a voulu retravailler sur le côté prévention et pérenniser l’opération H2O", explique la bourgmestre Julie Chantry (Ecolo).

L’opération a déjà débuté les vendredis soirs de mai. Et dès ce vendredi et jusqu’au 24 juin, de 16 h à minuit, les onze stewards engagés par la Ville sous contrat étudiant et formés par Univers Santé, seront à nouveau présents là où les jeunes se réunissent.

Munis d’un sac à dos contenant de l’eau, ils iront de groupe en groupe pour proposer aux fêtards de se rafraîchir. "La distribution active d’eau est ce qui rend ce projet très intéressant. Alterner eau et alcool, c’est la méthode la plus efficace pour réduire les risques sur le moment même", met en avant le directeur d’Univers Santé.

Martin de Duve voit un autre effet positif: "Qu’on ait 15, 20 ou même 40 ans, boire de l’eau en soirée, ce n’est pas toujours vu comme quelque chose de sexy. Cette distribution d’eau permet donc de changer cette représentation sociale et de réapprendre à boire de l’eau en soirée. On doit se réautoriser à consommer des softs en soirée."

Cette année, une attention particulière sera mise sur la gestion des déchets et la réduction des nuisances sonores, explique le responsable du service de Cohésion et Prévention sociales de la Ville, Steve Evrard. Des cendriers de poche réutilisables et des sacs-poubelle seront distribués pour que les lieux de fête ne se transforment pas en dépotoir, une fois les jeunes partis, comme cela s’est déjà vu au lac ou au parc de la Source.

En fin de soirée, les jeunes seront aussi invités à raccompagner leurs amis.

Outre les stewards, deux éducateurs de l’AMO La Chaloupe seront présents pour écouter les jeunes en difficulté. L’association Modus Vivendi sera là les 17 et 21 juin pour parler prévention autour des risques liés à l’usage de drogues. Univers Santé sera de la partie du 20 au 24 juin pour accompagner les stewards face aux situations problématiques liées à une consommation excessive d’alcool. Enfin, les professionnels des réseaux de santé mentale Archipel et 107 seront sur place le 24 juin.

Le vice-recteur aux Affaires étudiantes de l’UCLouvain, Philippe Hiligsmann, se félicite de cette initiative tout en ajoutant qu’il ne faut pas stigmatiser les jeunes qui ont été fort impactés, comme tout le monde, par la crise sanitaire. "Ils ont envie et soif de faire la fête. Cette opération peut contribuer à leur faire passer un cap et leur faire aussi comprendre qu’on peut faire la fête sans boire trop. Il faudrait également mener des actions de sensibilisation auprès des parents."

La bourgmestre indique que la police patrouillera pendant cette période chargée des jours blancs, mais qu’aucune consigne particulière n’a été donnée. "On ne cherche pas à disperser les rassemblements."

L’opération H2O reviendra fin août et tous les vendredis de septembre.