Lors du conseil communal de mardi soir à Ottignies, l’échevin de la Mobilité David Da Câmara a présenté les points qui concernaient ses compétences et répondu aux questions des conseillers par écran interposé, empêché de rejoindre la réunion pour des raisons sanitaires. Et son collègue en charge de l’environnement, Philippe Delvaux, n’était pas présent non plus, pour des raisons identiques.

C’est que les deux élus ont eu contact, lors d’une réunion vendredi dernier, avec une personne qui par la suite a été testée positive au coronavirus. Dans ce cas, les règles sont claires : il faut se mettre en quarantaine pour éviter de prolonger la chaîne de contamination, et se faire tester.

Les résultats des tests sont arrivés mercredi soir et jeudi matin et dans les deux cas, ils sont négatifs.

"Il n’y a pas de problème, ils sont tous les deux en forme, rassure la bourgmestre Julie Chantry. Mais les règles actuelles imposent, même en cas de test négatif, de suivre la quarantaine jusqu’au bout pour éviter tout risque. C’est compliqué pour eux, parce qu’ils doivent réorganiser les réunions qu’ils avaient prévues jusqu’à jeudi prochain."

En ce qui concerne le travail du collège communal dans sa globalité, il se poursuit mais les deux échevins participent via visioconférence.

"On avait pris des habitudes durant le confinement donc maintenant, on est au point avec les programmes qui permettent de travailler à distance", constate la bourgmestre ottintoise.