Du haut de ses 19 ans, le jeune attaquant a encore sauvé Braine.

Mené au score, Braine s’en est remis à son jeune attaquant, Thomas Depotbecker, 19 ans à peine, pour s’en sortir. Deux buts du talent brainois qui rapportent un point. "Au final, on peut être déçu de perdre deux unités mais quand on voit la physionomie du match, après avoir été menés 0-2, on peut dire qu’on a sauvé un point", confie l’attaquant.

Pourtant, le match aurait pu prendre une tout autre tournure. "Au bout de trois minutes, nous avons ouvert la marque mais le juge de ligne n’a pas validé ce but. Un fait de match qui aurait certainement donné une autre tournure à la rencontre."

Il a donc fallu un doublé de Thomas Depotbecker pour éviter le scénario catastrophe. "C’est une satisfaction d’inscrire les deux buts de son équipe mais j’aurais préféré qu’ils rapportent plus qu’une unité."

Depotbecker qui sauve Braine, un scénario que l’équipe avait déjà connu la semaine précédente au BX, avec un but du jeune joueur. Auteur de cinq réalisations en l’espace de six rencontres, il est l’un des hommes en forme du côté de Braine en ce début de championnat. "Il aurait pu être meilleur mais mon début de saison est relativement correct. Hormis le match à la Renaissance où je n’ai pas été bon, je suis satisfait de mes prestations."

La saison dernière, Depotbecker avait disputé une vingtaine de rencontres et inscrit dix buts. Désormais dans la peau d’un titulaire, il sait qu’il doit répondre à l’attente. "Cela fait cinq ans que je suis à Braine, je me sens bien dans ce club, je progresse assez bien. Je ne m’attendais pas à me retrouver en P1 aussi tôt, donc j’en profite. Les commentaires sont positifs autour de moi mais j’essaie de ne pas y prêter attention. Je sais aussi que cette saison est celle de la confirmation, celle où je dois prouver que je mérite ma place."