Le 7 août dernier, une cliente de la Taverne de la gare, à Tubize, a demandé à un consommateur s’il avait du feu. L’homme a alors allumé la cigarette de cette dame et Marius, qui avait des vues sur elle, n’a pas supporté la scène. Il a interpellé le client, lui a précisé qu’il ne pouvait pas s’approcher de sa copine et lui a mis un coup de tête qui l’a envoyé au sol. Il a ensuite donné un coup de pied dans la tête de la victime.

Trois jours plus tard, le 10 août en soirée, tout ce petit monde s’est retrouvé dans le même établissement. Et Marius a estimé que l’homme, à nouveau, était trop près de sa belle. Alors qu’il était pourtant assis à une autre table, il a sommé celui qu’il considérait comme son rival de s’installer ailleurs.

Puis il a réglé le problème à sa manière: il lui a porté huit coups de couteau, dont quatre dans la région du coeur, avant de déguerpir sans savoir si la victime était encore en vie. Heureusement, c’était le cas. Le blessé s’en est tiré mais Marius s’est retrouvé devant le tribunal correctionnel, poursuivi pour tentative de meurtre.

Il a inventé une histoire d’agression qui l’aurait obligé à se défendre en arrachant le couteau d’un des hommes qui s’en prenait à lui. "Fort peu crédible", tranche la justice et soulignant le peu de remise en question du prévenu. Ce dernier écope de cinq ans de prison ferme.