À la suite de l’émission#Investigation de la RTBF du 26 janvier relative à la présence de fibres d’amiante dans l’eau potable, l’intercommunale inBW, qui assure la distribution d’eau dans dix communes du Brabant wallon, a procédé à une campagne d’analyses spécifique sur son réseau de distribution avec un laboratoire indépendant. Les résultats sont tous rassurants, a communiqué l’intercommunale.

Afin d’apaiser les craintes de ses clients et à titre préventif, l’inBW a vérifié l’éventuelle présence de fibres d’amiante dans les conduites en asbeste-ciment encore existantes sur son réseau de distribution. Ces analyses ont été réalisées par un laboratoire indépendant toulousain spécifiquement reconnu pour ce type de contrôle.

Aucune fibre d’amiante n’a été détectée dans l’ensemble des 12 prélèvements réalisés les 17 et 18 février, indique l’inBW. Ces prélèvements ont été réalisés à Genappe, La Hulpe, Lasne, Ottignies et Wavre, c’est-à-dire les communes dans lesquelles le taux de canalisations en asbeste-ciment est supérieur à 5 %.

“En outre, nous avons privilégié les quartiers présentant les conditions les plus “défavorables”, c’est-à-dire ceux où le réseau de distribution d’eau est le plus susceptible de présenter des fibres d’amiante. Dans les autres communes, aucune trace d’amiante n’ayant été détectée dans les analyses, le risque de trouver des fibres est quasi nul, précisent les responsables de l’intercommunale. L’inBW continuera à suivre avec attention l’évolution des études sur les facteurs qui peuvent influencer la qualité de l’eau. Nous mènerons dans le futur d’autres campagnes d’analyses en des points pertinents de notre réseau afin de suivre l’évolution de ce paramètre.”