Le collège a décidé de dire non à la demande de CU2 pour un projet controversé.


Au conseil communal de mardi soir, le bourgmestre Gérard Couronné a précisé que le collège avait remis un avis négatif, au terme de l’enquête publique, pour le projet envisagé par un club de tennis au parc de la Dyle.

Il était question d’aménager quatre courts extérieurs et trois courts intérieurs abrités sous une structure légère, ainsi qu’un club-horse vitré sur deux niveaux. Le projet était controversé : l’avenir du parc de la Dyle avait fait l’objet de discussions dans le cadre du programme de développement rural et, dans les souhaits des citoyens, il n’était nullement question d’un complexe pour la pratique du tennis.

Le promoteur n’avait pas demandé un permis d’urbanisme, mais un "CU2", un certificat permettant de tâter le terrain… Le collège a trouvé que le projet n’était pas inintéressant, mais que la localisation n’était pas adéquate. D’autant que juste à côté se développera également le fameux îlot Mintens.

" On reste soucieux de développer le tennis à Genappe, a précisé Gérard Couronné mardi. Mais ça se fera ailleurs, pas dans le parc de la Dyle ."