Depuis la fin du premier semestre 2021, l’intercommunale inBW a totalement éradiqué les raccordements en plomb sur son réseau de distribution, depuis la conduite en voirie publique jusqu’au compteur des habitations. “Cependant, le seuil des 10 microgrammes par litre ne pourra être garanti au robinet de consommation que par la suppression du plomb dans les installations privées (situées après le compteur d’eau). La plupart des habitations encore équipées de canalisations intérieures en plomb sont généralement des logements construits avant les années 1960. C’est pourquoi nous encourageons les propriétaires à entreprendre les travaux nécessaires pour éliminer les tuyauteries en plomb après leur compteur”, explique l’inBW dans un communiqué.

La qualité distribuée dans notre région présente peu de risque de dissolution du plomb dans nos canalisations, indique encore l’inBW, qui recommande toutefois quelques précautions en présence de canalisations en plomb dans les installations privées.

Ces précautions sont les suivantes…

- Le matin, au lever, laisser couler l’eau quelques minutes avant de la boire ou de l’utiliser pour la cuisine. Cette eau utilisée pour rincer les conduites peut être utilisée pour d’autres usages tels que l’arrosage des plantes d’intérieur, le nettoyage ou encore la chasse d’eau.

- Ne pas utiliser l’eau chaude du robinet à des fins alimentaires (le risque de dissolution du plomb dans l’eau est d’autant plus élevé lorsque l’eau est chaude).

- Ne pas ouvrir le robinet trop brutalement lorsque l’on souhaite boire de l’eau, car le passage à grande vitesse de l’eau dans les conduites en plomb peut favoriser la présence de particules métalliques.

- Si l’on est en possession d’un adoucisseur, veiller à régler l’appareil de sorte que l’adoucissement de l’eau ne soit pas inférieur à 15 °F (une eau trop douce risquerait d’attaquer les parois des conduites et d’augmenter la dissolution du plomb dans l’eau du robinet). Veiller à faire entretenir l’adoucisseur régulièrement par un professionnel.

Le calcaire : une protection

“En Brabant wallon, l’eau que nous distribuons est relativement riche en calcaire. Les dépôts qui se sont formés au fil des années sur les parois des canalisations permettent en général d’éviter le contact direct de l’eau avec le métal des conduites et limitent donc le risque de présence de plomb dans l’eau du robinet”, précise encore l’inBW.

Pour rappel, le réseau de distribution de l’inBW couvre Braine-l’Alleud (section Braine-l’Alleud centre), Braine-le-Château (section Wauthier-Braine), Court-Saint-Étienne, Genappe, La Hulpe, Lasne, Les Bons Villers, Mont-Saint-Guibert, Ottignies-Louvain-la-Neuve, Rixensart (section Genval), Villers-la-Ville, Waterloo et Wavre.