Nous sommes complètement fermés depuis le 13 mars dernier, on a pu rouvrir en été mais justement, c’était l’été et il ne se passait pas grand-chose. Pour subsister, nous avons besoin d’activités. Avec le Tof Théâtre, nous avons vu 150 représentations en Belgique et à l’étranger reportées ou annulées…

Pour Alain Moreau, le fondateur du Tof Théâtre et patron du Monty, la situation actuelle est plus que difficile. La ministre de la culture en Fédération Wallonie-Bruxelles est à l’écoute, certains comédiens sous contrat ont pu bénéficier du chômage mais d’autres, comédiens ou techniciens, en sont réduits à faire la file devant les banques alimentaires…

Avec la désinfection, le masque, la ventilation, les salles de spectacle sont safe, affirme-t-il. On doit pouvoir reprendre, il y a urgence. Et dans des conditions qui permettent que les spectacles soient viables. Si on ne peut accueillir que vingt personnes dans notre salle de 138 places, ce n’est pas la peine. On attend le prochain Codeco…”