Brabant wallon La nouvelle majorité Ensemble en place à Perwez s’est exercée à la confection du budget.

Au soir du 14 octobre dernier, le groupe"Ensemble créait la surprise en renversant la majorité DRC + mise en place depuis plusieurs années à Perwez et menée par André Antoine.

À présent à la tête de la commune, Jordan Godfriaux, le nouveau bourgmestre, et toute son équipe, se sont attelés à la confection du budget 2019. Et pour résumer cet exercice, les autorités communales parlent d’un budget prudent, participatif et sans bling-bling. "Ce budget est, comme annoncé, un budget de transition dans lequel se retrouvent quelques accents très clairs qui font écho aux accents de la campagne", précisent Jordan Godfriaux et Etienne Rigo.

Parmi les points importants, on notera que les frais de réception ont été réduits "pour permettre de garder le contrôle sur les dépenses qui ne sont pas indispensables, tout en gardant la volonté de pouvoir rassembler habitants, associations et administration autour de moments festifs".

Après avoir créé un échevinat de la participation et de la citoyenneté, le collège a inscrit une ligne pour un incubateur d’idées destiné à stimuler de manière créative la participation des Perwéziens à l’amélioration de la vie dans la commune. "Le budget coopératif, destiné à devenir réellement participatif, est destiné à réaliser les projets que les comités de quartiers et autres formes d’associations d’habitants présenteront après large discussion et concertation." Par contre, en ce qui concerne les gros projets menés par la commune, les autorités préfèrent attendre d’avoir une idée précise des coûts avant de se lancer dans diverses réalisations.

En ce qui concerne la gestion du réseau d’eau communal, un audit externe sera commandé afin d’analyser les différentes options permettant de fournir de l’eau en quantité et qualité suffisantes aux habitants du centre de Perwez, et de déterminer le plan d’investissement indispensable, à court mais aussi à plus long terme. "Le collège va également faire réaliser un audit financier destiné à évaluer la situation et les capacités financières réelles de la commune. Cela nous permettra d’identifier les marges de manœuvre réelles pour la réalisation des points de notre programme au profit de la collectivité", concluent Jordan Godfriaux et Etienne Rigo.


André Antoine Chef de file DRC + "Ils abandonnent déjà leurs promesses !"

Que pensez-vous du budget présenté ?

" Nous sommes consternés, je n’ai pas d’autres mots pour dire que la confiance est rompue. On nous a rendus responsables d’une fuite d’eau qui était postérieure aux élections et on constate que les crédits en matière d’eau diminuent de 90 000 euros ! On nous fait le reproche de pas avoir prévu de moyens et eux les diminuent ! "

D’un autre côté, certaines taxes augmentent…

" Ils s’étaient engagés à ce qu’il n’y ait pas d’augmentation de taxes et, après le premier conseil, leur promesse est écornée avec l’augmentation du coût vérité des déchets alors que ce n’était pas nécessaire. Sur le principe, cela ne va pas, sans parler de la diminution inconsidérée de la taxe éolienne. Les Perwéziens peuvent payer mais les investisseurs extérieurs, non ! "

Que pensez-vous de la participation citoyenne ?

" Le budget coopératif est diminué de 2/3 pour tomber à 50 000 euros ! C’était leur cheval de bataille et, dans les chiffres, c’est une promesse vaine. On constate finalement qu’il n’y a pas d’état de grâce mais bien de disgrâce et les promesses sont déjà abandonnées en décembre ! "