C'est donc une nouvelle victoire pour Plaine de Vie et Natagora dans un dossier qui dure depuis... 2008!



C'est le combat de David contre Goliath. D'un côté, Plaine de Vie et Natagora, qui veulent défendre la Plaine de Boneffe. De l'autre, la société Eneco qui souhaite implanter ses 9 éoliennes. Le dossier a débuté en 2008. Depuis lors, on en est au 5e recours au conseil d'état qui, à chaque fois, donne raison à Plaine de Vie!.

Mais, malgré le nouveau recours, Eneco a décidé d'entreprendre les travaux se justifiant sur le fait que la décision de l'armée annonçant libérer ce terrain où des largages avaient lieu, est un obstacle de moins pour construire les éoliennes même si, faut-il quand même le rappeler, le permis de bâtir est lui toujours contesté ! Il faut aussi savoir que le changement de majorité a eu pour effet que dorénavant, REM et Ecolo qui gèrent la commune sont favorables aux éoliennes.

Plaine de Vie a dès lors introduit une requête en suspension contre le permis éolien en octobre dernier et la bonne nouvelle est tombée, dans son arrêt du 11 mars dernier, le Conseil d'Etat a suspendu le permis unique octroyé le 5 juin 2018 à la S.A. Eneco Wind Belgium. "Concrètement, cela signifie qu'Eneco ne peut plus continuer ses travaux ! Le Conseil d'Etat doit encore toujours se prononcer sur le fond du dossier, c'est-à-dire sur la demande en annulation de 2018, mais il est impossible à ce stade de dire quand il pourra être définitivement tranché, car cette procédure nécessite encore de nombreuses étapes juridiques."

C'est donc une nouvelle victoire pour Plaine de Vie et Natagora qui entendent poursuivre la sauvegarde de la Plaine de Boneffe en vue de préserver sa richesse ornithologique, paysagère et historique.