L’alerte a été donnée jeudi soir: un nouveau dépôt clandestin d’ampleur a été découvert au bord d’un chemin de campagne, du côté de la chaussée de Braine-le-Comte. Des faits qui malheureusement, se répètent depuis des années en terre aclote.

A plusieurs reprises, confrontées à cet incivisme qui consiste non seulement à polluer l’environnement mais aussi à mettre à charge de la collectivité le coût de traitement des déchets, la Ville a déposé plainte. Souvent, les gardiens de la paix sont chargés de fouiller les détritus à la recherche d’indices permettant d’identifier les indélicats. Il arrive aussi que des témoins se fassent connaitre et donnent des détails qui permet de remonter une piste.

Cette fois, c’est un peu spécial: il s’agit de 30 à 40 sacs, laissés en bordure du Vieux Chemin de Braine-le-Comte, et contenant pour l’essentiel… du terreau. Et là aussi, cela rappelle quelque chose au bourgmestre Pierre Huart, qui s’est rendu sur place: il y a quelques mois, deux dépôts du même genre, avec des sacs du type de ceux retrouvés jeudi soir, ont été trouvés au chemin du Grand Bailli.

Juste à côté, donc, et il s’agissait chaque fois de reste… d’une plantation de cannabis. Le nouveau dépôt est-il de même nature ? N’ayant pas encore eu le retour des policiers qui se sont rendus sur place, la zone de police Nivelles-Genappe n’était pas en mesure de la confirmer vendredi soir.