La dixième édition de la semaine de l’environnement s’est clôturée ce week-end à Genappe avec un événement phare: la marché des producteurs organisé vendredi soir sur la Grand-Place. La météo n’était pas idéale mais pour l’échevin de l’environnement et de la transition environnementale, Benoit Huts, la participation des habitants est une belle surprise. Environ 750 personnes sont venues goûter et acheter des produits locaux.

« Certains ont suggéré qu’on organise un tel marché chaque semaine mais pour les producteurs, qui pour la plupart gèrent déjà un magasin chez eux, ce n’est pas faisable, précise-t-il. Ils devraient mobiliser du personnel, transporter leur matériel… Par contre, pourquoi pas rééditer l’expérience une fois par mois durant l’été. C’est à discuter… »

La balade gourmande d’Houtain, en début de semaine, avait tenté 65 participants et il a fallu refuser plusieurs dizaines de candidats pour respecter les précautions sanitaires. La conférence consacrée à la culture du potager a réuni une trentaine d’amateurs, et 55 personnes ont assisté à la projection d’un film sur la production de lait suivie d’un débat avec le député européen Marc Tarabella et un professeur de l’UCLouvain.

Samedi, le lancement de la grainothèque a attiré un peu moins de monde, mais c’est en réalité une dynamique qui se met en place. Un meuble a été placé à la bibliothèque et les habitants pourront y amener des graines de légumes ou de fleurs, placées dans des enveloppes. Ils pourront aussi se servir en emportant ce qui a été déposé par d’autres. Le principe de cette grainothèque n’est donc pas de conserver les graines de certaines variétés spécifiques, mais de favoriser les échanges entre passionnés de jardinage, ou de donner un coup de pouce à ceux qui veulent se lancer.