Impossible d’y échapper en laissant sa voiture quelques heures sur un parking commercial ou même dans certaines rues du centre-ville: au retour, une petite carte a été placée entre la vitre de la portière et les caoutchoucs, pour donner le numéro d’un acheteur de voitures spécialisé dans l’export, promettant le meilleur prix pour votre véhicule, avec ou sans contrôle technique, accidenté ou non…

Ces cartes finissent souvent par terre, créant un souci de propreté. Au dernier conseil communal, Evelyne Vanpée a évoqué le sujet en expliquant qu’elle avait entendu, sur une chaine audiovisuelle privée, que le collège avait pris le problème à bras-le-corps. Si elle avait connu à l’avance la réponse du bourgmestre Pierre Hart, pas sûr que la conseillère humaniste lui aurait offert cette tribune.

En effet, Pierre Huart a précisé que lors de la précédente législature, la Ville avait inclus dans son règlement général de police administrative (RGPA) l’interdiction de déposer ce type de publicités sur les voitures en stationnement.

Une tolérance zéro avait été demandée aux gardiens de la paix et aux policiers confrontés à cette pratique et à partir de 2016, dix-huit dossiers ont été traités à Nivelles. Quinze ont débouché sur des amendes administratives, un a été classé sans suite parce qu’il y avait eu un souci de procédure, et deux ont donné lieu à une médiation parce que ceux qui ont été pris en flagrant délit étaient mineurs d’âge.

"Mais le 28 février 2019, le ministre Carlo Di Antonio, de votre parti, a décidé de faire passer toute une série d’infractions en délinquance environnementale, dont le fait de déposer ces petites cartes, qui a donc dû être extrait du RGPA, a déploré Pierre Huart. Depuis cette date, on ne peut plus poursuivre l’infraction administrativement: sont désormais seuls compétents le fonctionnaire sanctionnateur régional et le procureur du Roi, qui ont évidemment autre chose à faire. On avait adopté une manière de fonctionner qui apportait des résultats mais quelqu’un a changé la donne. La Belgique est vraiment le pays d’Ubu !"