On le sait, plusieurs communes ont appris cette semaine que le guichet de "leur" gare serait bientôt fermé par la SNCB. Ce n’est pas le cas à Nivelles, où les chemins de fer comptent garder une activité sauf le dimanche après-midi. Il est vrai que le chantier d’une nouvelle gare est en cours mais on sait qu’à Waterloo, alors que le nouveau bâtiment voyageurs a été mis en service à la mi-décembre, ses guichets vont tout de même fermer…

L’opposition socialiste aclote indique, dans un communiqué, son souci que la nouvelle gare de Nivelles continue à offrir les services voulus à la population, et qu’elle ne fasse pas disparaître des emplois au profit de machines dont l’utilisation augmente la fracture numérique.

" Nous voulons maintenir, et c’est essentiel, un service public de qualité et accessible à tous ", résument les conseillers communaux Marie Lecomte et Gaetan Thibaut (PluS). Qui estiment aussi que c’est à juste titre que le bourgmestre Pierre Huart a fait savoir tout récemment à la SNCB que la démolition de la gare actuelle, une fois que la nouvelle sera opérationnelle, n’est pas souhaitable.

" Il est primordial qu’une réflexion s’instaure au sein des différentes instances locales, le conseil et le collège communal, avec la participation des citoyens, pour d’ores et déjà trouver une nouvelle affectation à ce bâtiment ", indique le groupe PluS. Et de suggérer déjà quelques idées comme la création dans les lieux d’une maison des associations qui manque à Nivelles, ou encore d’un espace culturel.