Sans pour autant qu’une politique globale ne soit mise en place. Une situation qui est en passe de changer, car le conseil communal a voté à l’unanimité pour la création d’un CCCPSH. Six lettres pour ce nouveau Conseil consultatif communal qui aura pour tâche principale de permettre aux personnes en situation de handicap de participer plus activement à la vie communale.

Un nouveau "CCC" derrière lequel on retrouve Deborah Schoenmaeckers, conseillère communale et maman d’une petite fille sourde de naissance. "Le but de ce nouveau conseil consultatif sera de rendre la société actuelle plus inclusive, de sensibiliser les citoyens et de mener à bien des projets ou d’intégrer des conseils et/ou le vécu des personnes en situation de handicap au sein de projets menés à La Hulpe, explique la conseillère. Il faut aussi que les citoyens se rendent compte qu’en améliorant l’inclusion des personnes en situation de handicap, cela peut profiter à tout le monde. Notre mission sera aussi celle de transformer la vision du handicap, de montrer qu’au-delà du regard à connotation négative, on retrouve des personnes pluri-capables dont le vécu permettra de faire évoluer la société vers un ensemble plus cohérent pour qu’au final, le handicap ne se voit plus ou ne soit plus une source de différence."

Si ce Conseil consultatif communal de la personne en situation de handicap a une mission de sensibilisation, de prise de conscience générale et de consultance, il aura aussi et surtout l’envie de faire bouger les choses de manière concrète. Et des idées, il y en a déjà pas mal sur la table. "On devrait travailler sur l’accessibilité de la gare et des sites publics de la commune. Car bien sûr la gare n’appartient pas à la commune, c’est la SNCB/Infrabel qui gère. Mais on devrait continuer à mettre la pression pour que les choses bougent, explique Deborah Schoenmaeckers. Actuellement les quais sont inaccessibles ou très difficilement à toute une partie de la population, ce qui est intolérable. On pense également à mener des actions de sensibilisation au sein des écoles, des actions au niveau des infrastructures sportives pour favoriser le sport pour tous, etc."