Les travaux du nouveau commissariat ont commencé chaussée de Charleroi

NIVELLES C’est fait ! Après de longues années d’attente et une procédure qui a mis les nerfs de certains à rude épreuve, la première pierre du commissariat de police de Nivelles a été posée samedi. Un geste symbolique mais qui montre au personnel que les choses avancent.

D’ailleurs, dans son discours, le chef de corps, le commissaire divisionnaire Pascal Neyman, a remercié ses hommes pour leur patience. En affirmant qu’ailleurs, ça ne serait peut-être pas aussi bien passé…

C’est que l’ancien bâtiment de la gendarmerie, qui fait office de siège central pour la zone Nivelles-Genappe, souffre de problèmes multiples, et notamment de la présence d’amiante.

Par manque de place, cela fait des années que les policiers utilisent des modules préfabriqués installés dans la cour.

“Je tiens aussi à souligner les conditions déplorables dans lesquelles les citoyens sont accueillis alors que certains arrivent en situation de détresse” , a encore précisé samedi le bourgmestre, Pierre Huart.

Les travaux ont déjà commencé mais il faudra encore attendre une grosse année pour que le nouveau bâtiment soit opérationnel. Alors que l’accord de principe pour la construction date d’il y a sept ans…

Au moins, ce temps a servi à ajouter au projet initial des mesures pour améliorer les accès, ainsi que la performance énergétique du bâtiment.

“Le premier commissariat écologique du Brabant wallon” , n’hésite pas à affirmer le maïeur aclot, en faisant notamment référence à l’équipement en panneaux solaires.

Le terrain acheté est situé juste en face de la nouvelle caserne des pompiers, et sa superficie est de 2,2 hectares. Ce qui permettra, dans un second temps, de construire également un stand de tir qui devrait également servir aux zones voisines. On n’en est pas encore là.

Le bâtiment qui va sortir de terre coûtera, si tout se passe comme prévu, un peu moins de 3,4 millions d’euros.

Des subsides ont été obtenus de la Région wallonne, dans le cadre du financement alternatif de certaines infrastructures publiques. Nivelles a obtenu le montant maximal, à savoir 1,55 million d’euros.



© La Dernière Heure 2010