Entre 6.000 et 7.000 personnes ont assisté au premier festival d’humour à Waterloo

Le pari était osé : créer un festival dédié à l’humour en plein centre de la cité du Lion. Et au décompte final, on peut dire qu’il a été parfaitement relevé. Il faut dire qu’aux commandes, on retrouvait des professionnels tels que Gérard Pullicino ou encore Pierre Sarazin, deux habitués de ce genre d’événement.

Autre accroche : une affiche alléchante. Au programme : Jean-Luc Lemoine, Elie Semoun, François-Xavier Demaison ou encore Anne Roumanoff ! "La seule chose négative qu’on a pu noter, c’est la météo", sourit Pierre Sarazin, le producteur exécutif du festival.

Au-delà de ce temps typiquement belge que les Français ne nous envient pas, c’est un carton plein pour cette première édition du Waterlol. "Il n’y a pas encore de chiffres officiels mais on peut compter entre 6.000 et 7.000 spectateurs. Pour une première édition, c’est un chiffre qui se laisse apprécier."

Et visiblement, tant les artistes que les spectateurs ont apprécié le spectacle. "Les artistes sont repartis en nous remerciant pour l’accueil. Et quand ils parlent d’accueil, on ne fait pas référence à de beaux hôtels mais bien à l’organisation du festival. C’est une bonne chose car dans ce métier, tout va très vite dans un sens comme dans l’autre. Au niveau du public, les retours sont plus que positifs et encourageants pour la suite."

Et la suite, justement. Cette première édition à peine terminée, il est peut-être déjà temps de se pencher sur la suivante. "Pour le moment, il est encore trop tôt pour affirmer quoi que ce soit. Nous devons encore faire des débriefings avec tous nos partenaires, les artistes et la commune. Car si l’idée est de faire en sorte que ce festival s’installe comme c’est le cas avec les festivals de musique en Belgique, nous ne décidons pas de tout. Ce qui est certain, c’est que notre objectif sera de faire mieux encore", conclut Pierre Sarazin.

Vu le succès de ce premier Waterlol, il serait étonnant de se passer de ce nouveau moment dédié à l’humour en plein centre de la cité du Lion l’année prochaine.