Le prévenu avait pris une part active à ces faits dont le but était de tenter une évasion.

Le tribunal correctionnel du Brabant wallon a condamné jeudi un homme né en 2000 et résidant à Verviers à trois ans de prison. Son arrestation immédiate a été ordonnée. Après que les juridictions de la jeunesse se sont dessaisies de son dossier, l'intéressé était poursuivi en correctionnelle pour plusieurs faits commis alors qu'il était encore mineur d'âge, dont sa participation à une prise d'otage au sein de l'IPPJ de Braine-le-Château le 31 janvier 2018. Il avait aussi frappé un membre du personnel à l'IPPJ de Jumet le 26 septembre 2017 et participé à une agression à Liège en juillet 2018.

Le 31 janvier 2018, plusieurs jeunes d'une même section de l'Institution publique de protection de la jeunesse (IPPJ) de Braine-le-Château avaient monté une sorte de guet-apens, profitant du moment où une éducatrice récemment engagée devait surveiller le coucher. La victime a été attrapée par les cheveux, collée contre un mur et un CD coupé en deux a été placé sous sa gorge. Elle a eu le temps d'appeler ses collègues à l'aide mais ceux-ci ont été bloqués par d'autres jeunes à l'entrée d'un couloir. Ils ont reçu des coups de poing et des coups de pied avant de pouvoir reprendre le contrôle de la situation. Trois éducateurs sont toujours en incapacité deux ans après les faits.

Le prévenu avait pris une part active à ces faits dont le but était de tenter une évasion. En 2017, au sein de l'IPPJ de Jumet cette fois, le mineur d'âge avait déjà frappé un éducateur.

Acquitté jeudi pour un vol de sac à main dans le métro de Charleroi, il est par contre condamné également pour sa participation à une violente agression commise en juillet 2018 dans le quartier du Carré, à Liège.