Depuis quelques semaines, le sujet agite les habitants de Villers-la-Ville: alors qu’un parc éolien est déjà installé depuis des années sur la plaine de Chassart, la société New Wind a présenté via une vidéo un projet de huit éoliennes du côté de Marbisoux. En réalité, trois machines sont envisagées sur le territoire de Villers, et les autres s’implanteront sur Sombreffe et Fleurus.

On sait que le sujet est sensible et des pétitions rassemblent les opposants dans les trois communes. Le dossier n’en est qu’à ses débuts puisque la vidéo marquait le début d’une consultation de la population avant le lancement d’une étude d’incidences qui devrait durer un an, et dont le résultat sera joint à la demande de permis. Laquelle sera évidemment soumis à enquête publique.

Mais un deuxième promoteur a déjà fait savoir qu’il était lui aussi intéressé par cet endroit. Au conseil communal de mercredi soir, l’opposition a interpellé le bourgmestre sur le sujet.

Si le collège doit attendre d’avoir récolté les réactions des citoyens avant de remettre un avis officiel, le bourgmestre Emmanuel Burton a précisé qu’à son sens, la commune avait déjà bien contribué en matière d’énergie éolienne avec le parc existant.

A priori, l’avis qui sera rendu ne sera donc pas favorable à de nouveaux projets. Le maïeur villersois a aussi rappelé que la commune ne remet qu’un avis, et que c’est bien la Région wallonne qui tranchera en bout de course.