Brabant wallon Le Collège a obtenu de Engie une séance d’information ce mardi 17 janvier.

Après avoir appris que le projet initial de Engie de 13 mâts pour le projet éolien à Corroy, a été réduit à 10 (5+5), le Collège a pris connaissance des avancées dans le projet.

"La troisième rangée, la plus proche de la zone Natura 2000, a été supprimée, explique Patrick Lambert, échevin de la communication. De même il apparaît que la hauteur des mâts (pale verticale comprise) serait limitée à 122 mètres, contrainte imposée par la DGTA et la Défense Nationale de par la proximité de la base aérienne de Beauvechain."

Deux des 10 mâts seraient laissés en gestion à HesbEnergie suivant un modèle d’éoliennes "citoyennes".

"Par ailleurs, un dossier dormant ces six dernières années, revient à la surface. Il y bien la volonté de la part de la société Windforever, associée à l’opérateur Storm, de ressusciter le projet de 5 mâts éoliens côté sud de la E411, à nouveau à cheval sur Chaumont-Gistoux et Walhain. Bien que ce projet soit étranger à celui d’Engie, il ne manquera pas d’avoir des incidences. Malgré le silence actuel, la procédure devra être également lancée par l’auteur de projet".

C’est donc avec l’objectif d’être le plus transparent envers la population que le Collège de Chaumont-Gistoux a demandé et obtenu de Engie - ce malgré qu’elle n’y soit pas tenue - que le nouveau projet, adapté aux résultats de l’étude d’incidence puisse être présenté à la population.

Cette date a été arrêtée pour Chaumont-Gistoux : il s’agit de ce mardi 17 janvier à 19h30 à l’école de Corroy-le-Grand

Ces éléments d’information permettront aux participants de compléter leur connaissance du dossier lors de l’enquête publique qui sera clôturée le 7 février 2017.