Philippe Coppé retrace 50 ans de vie locale et veut inscrire son village dans l’avenir

LA HULPE L’actuel conseiller communal IC, Philippe Coppé ne souhaite pas rempiler au conseil communal de La Hulpe, lors des prochaines élections “Je pense qu’il faut laisser la place aux jeunes, j’aurai 80 ans à la fin de ce mandat”, plaide celui qui a été conseiller communal, échevin et même bourgmestre de sa commune durant un an en 1989. Il estime néanmoins qu’il peut encore être utile à sa commune.

C’est notamment ce qui a motivé la publication de son essai intitulé Dessine-moi un Village… Les clés pour la renaissance de La Hulpe qui se présente comme une sorte de testament politique.

“Après 40 ans de mandats communaux au service des La Hulpois, j’ai pensé que le moment était venu de partager quelque peu l’enseignement reçu et les expériences vécues”, témoigne celui qui n’a jamais eu de carte de parti et dont l’implication dans la politique communale est motivée par sa passion pour son village et ses concitoyens.

Via cet ouvrage qui évoque l’évolution chronologique de La Hulpe, Philippe Coppé cherche donc à retracer 50 ans de vie locale et illustrer la métamorphose du village, à convaincre les La Hulpois de consacrer un peu de leur temps à la chose communale, mais aussi à alimenter le débat politique en vue d’élaborer une vision d’avenir du village en concertation avec les habitants.

S’il veut transmettre la mémoire de son village c’est surtout l’avenir qui préoccupe ce natif de La Hulpe : “Nous sommes situés entre l’agglomération bruxelloise, Wavre et Ottignies-LLN qui se développent et nous risquons de nous retrouver coincés. Le défi consiste donc à maîtriser les changements au lieu de les subir, sinon La Hulpe risque de perdre une étoile. Il faut donc inventer notre avenir, avec les habitants et définir la place et le rôle de La Hulpe dans le Brabant wallon.”

Pour y parvenir, Philippe Coppé plaide pour la création d’un groupe de réflexion : La Hulpe 2032 afin “d’aider le collège communal à définir avec les habitants, La Hulpe à l’horizon 2032”.

Voilà pour la partie qui tient le plus à cœur à l’auteur, même s’il avoue avoir pris beaucoup de plaisir à retrouver des souvenirs et à rédiger la première partie du livre agrémentée de quelques illustrations, photos d’archives et extraits de presse retraçant notamment la fusion des communes à laquelle La Hulpe a échappé, le découpage de la frontière linguistique ou encore la création de l’ACS…

L’ouvrage paru chez New Éditions est vendu chez les libraires de La Hulpe.



© La Dernière Heure 2012