Brabant wallon Après un énième accrochage au " carrefour du Colruyt ", Emmanuel Burton s’énerve.


Une grosse frayeur et de la tôle froissée, c’est le bilan d’un nouvel accident qui a eu lieu samedi soir sur la RN93, à Marbisoux, au croisement de la nationale et de la rue Catalogne. Le "carrefour du Colruyt", comme l’appellent les Villersois. Comme souvent, des photos ont été postées sur les réseaux sociaux et l’endroit est tristement célèbre pour ce genre de collisions.

Les voitures qui sortent de Marbais ou viennent de Namur par la nationale roulent vite en pleine ligne droite. Et les usagers qui sortent de la route menant au parking du Colruyt ou qui arrivent de Marbisoux sont nombreux et souvent hésitants s’ils doivent croiser la trajectoire de ceux qui arrivent en face.

Découvrant ce nouvel accrochage, le bourgmestre Emmanuel Burton pousse un coup de gueule en se demandant s’il faudra un décès pour que le SPW fasse enfin quelque chose pour améliorer la sécurité sur place.

"Au moins une fois par semaine, il y a un accident à cet endroit, râle le maïeur villersois. C’est vraiment énervant parce que cela fait depuis les années 2000 que les échevins de la Mobilité demandent au SPW de faire quelque chose. Et pour l’instant, rien, mais absolument rien ne bouge alors que c’est sans doute l’un des endroits les plus dangereux de la commune ! On a juste deux panneaux ‘stop’, c’est tout. J’entends bien que les conducteurs sont responsables de leur sécurité et qu’un rond-point, ça ne se fait pas en un claquement de doigts. Mais de là à ne prévoir aucun aménagement, aucun panneau, aucun marquage au sol… Il y a des choses qui sécurisent et ne coûtent pas très cher, pourtant !"