Brabant wallon

L’ouvrier de maison a profité de son départ en vacances pour avertir la police et y réaliser une saisie.

Ce lundi, la police d’Ottignies-Louvain-la-Neuve a saisi quatre chiens dans la propriété de la fille du chanteur Claude Barzotti, Sarah, située à Céroux-Mousty (Ottignies). Les chiens étaient à l’abandon et dans une situation sanitaire jugée "extrêmement préoccupante" depuis des années. Les quatre Berger Malinois ont été confiés au refuge "Sans collier" à Perwez mettant fin à trois années de procédures pour obtenir leur saisie.

En effet, depuis plusieurs années, plusieurs plaintes ont été déposées à la Région wallonne pour avertir de cette situation. A l’époque, les chiens étaient enfermés jour et nuit dans une cave. Mais après plusieurs visites, les services régionaux estimaient "qu’il n’y avait rien à signaler", apprend-t-on à bonne source.

Récemment, la fille du chanteur Claude Barzotti a alors sorti les chiens mais… les a attachés jour et nuit dans son jardin. "Tout le monde connaissait la situation, confie un proche du dossier. Mais sa propriété était équipée de caméras de surveillance. Il était donc impossible de s’y approcher pour prendre des photos et obtenir des preuves de la situation."

C’est alors que l’ouvrier de maison est entré en action. La fille du chanteur étant en vacances, c’est lui devait s’en occuper. Il a alors profité de son absence pour avertir les services de police. La brigade canine d’Ottignies-LLN est alors intervenue pour sauver les animaux, avec l’autorisation de la Bourgmestre faisant fonction, Annie Galban (PS).

Sur place, le vétérinaire a dû sédater un des chiens pour lui enlever son collier. Son état de santé était tellement avancé que son collier s’était enfoncé dans sa chair.

Avec les fortes chaleurs, un autre chien a eu les oreilles brûlées. Attaché en plein soleil par des températures frôlant les 42 degrés, le Berger Malinois n’a pu se réfugier à l’ombre. Sa peau a également été brûlée. Des mouches ont même réussi à pondre sous sa peau.

A présent, la Bourgmestre a deux mois pour soit restituer les animaux à sa propriétaire, soit pour les laisser au refuge.

© D.R.
© D.R.