Brabant wallon
Les multinationales « gouvernées par le seul profit » et les décideurs politiques « qui ont choisi l’inaction » ont été fustigés. 

Jeudi dernier, à l’appel de Youth for Climate et Students for Climates, plus de 4.000 personnes avaient marché dans les rues de Louvain-la-Neuve pour réclamer des actes concrets en faveur du climat. Ce vendredi, c’est dans le cadre la grève mondiale pour le climat que plusieurs collectifs avaient appelé à une nouvelle manifestation dans la cité universitaire. 


 
Et une fois encore, la mobilisation a été impressionnante, malgré la météo qui n’incitait pas vraiment à sortir. D’après un comptage réalisé au départ de la manifestation depuis la place de l’université - où le rassemblement a commencé par un petit concert d’Edouard Priem -, ils étaient environ 3.300 à avoir fait le déplacement. 


 
Des étudiants de l’enseignement supérieur, le personnel académique et des élèves d’écoles secondaires de Louvain-la-Neuve et des alentours ont bravé la pluie et le vent, renforcés par des parents, des grands-parents et des écoliers de classes primaires. 
 
Les organisateurs annonçaient une marche joyeuse et intergénérationnelle, et le pari a été tenu. Revendicative aussi, naturellement. Sur la place de l’Université, les multinationales « gouvernées par le seul profit » et les décideurs politiques « qui ont choisi l’inaction » ont été fustigés.