Plâtrée, la Ramilloise ne sait plus travailler et ne trouve aucune remplaçante…

Pas évidente, la vie d’indépendante… Coralie Hubert, coiffeuse à Ramillies ne dira pas l’inverse, elle qui se retrouve actuellement dans une véritable galère. Elle n’est pas du genre à se plaindre, mais la Ramilloise qui vient de déménager, seule avec son fils Tom, 10 ans, coiffeuse indépendante qui tient son salon juste à côté, place de la Gare à Ramillies, est actuellement dans l’embarras !

C’est que depuis dimanche, elle ne sait plus travailler, et sans revenu, en ces mois d’été, quand on est maman célibataire, c’est la misère… En fait, Coralie est actuellement plâtrée à la suite d’un malencontreux accident de vélo. Avec un humérus fracturé, il lui est totalement impossible de travailler, sans compter les douleurs liées à la blessure…

"J’effectuais une balade à vélo avec les enfants quand la roue de Tom, mon fils, a rencontré la mienne. Impossible d’éviter la culbute. Si par chance, mon Tom n’a rien, de mon côté, une visite aux urgences ne laisse planer aucun doute : j’ai une fracture de l’humérus. À ce stade, je suis immobilisée pour un minimum de 7 à 10 jours avant seulement de pouvoir être opérée…"

Impossible pour Coralie de travailler avec un seul bras. En tant que coiffeuse, elle se retrouve sans revenu, et avec une clientèle qui risque de prendre la poudre d’escampette… "En tant qu’indépendant et seule, le plus difficile est d’assurer le service clientèle. Car si je ne travaille pas, il n’y a pas de rentrée d’argent. J’ai lancé un appel pour trouver une remplaçante, le temps de mon indisponibilité mais aucune coiffeuse indépendante, à ce stade, n’a répondu favorablement… "

Une véritable catastrophe donc pour Coralie qui, si elle peut compter sur un minimum de rentrée d’argent via la mutuelle, ne gagne pas assez pour vivre…

"Par bonheur, j’ai des amis et une famille en or qui se sont proposés pour m’aider à me véhiculer ou me donner un coup de main dans diverses tâches intérieures. Et puis j’ai mon fils qui fait ce qu’il peut pour m’assister."