Brabant wallon Le maïeur en a également profité pour dresser les grandes lignes de sa politique pour les six prochaines années


Au soir des élections du dimanche 14 octobre, il n'y a pas vraiment eu de surprise du côté de Rebecq. En effet, Dimitri Legasse et sa liste Union ont obtenu la majorité absolue. Il faut dire qu'en s'associant avec son meilleur "ennemi" (mais grand ami), Marino Marchetti avant les élections, les résultats étaient prévisibles. Mais voilà, le verdict étant tombé, il était temps maintenant de présenter le futur Collège mais également les grandes lignes de la politique qui sera menée par le futur nouveau Collège communal. "Depuis le passage de l’an 2000, voilà 18 ans, nous avons atteint l’âge de la maturité, nous avons vu notre commune et ses villages évoluer positivement pour tous les habitants. Evidemment, il reste beaucoup de projets à mener. Nous sommes conscients de ce qui reste à faire, tant pour lutter contre les incivilités et pour rénover les infrastructures qui vieillissent", explique le bourgmestre rebecquois qui rempile donc pour six ans.

Concrètement, le futur Collège a la volonté de conserver ce qui fait le charme de sa commune; à savoir sa dimension humaine, sa convivialité, sa diversité, sa qualité de vie et son caractère rural. "Au vu des prochaines réformes fédérales et régionales qui seront désastreuses pour les finances communales, nous visons une fiscalité communale juste en fonction de la capacité contributive des citoyens. Nous supprimerons la "taxe égout", car cette dernière frappe injustement les habitants sans prendre en compte la hauteur de leurs revenus", continue Dimitri Legasse.

La disparition de la Drève Léon Jacques sera quant à lui le grand défi mobilité de demain. "Les carrières, propriétaires du terrain, doivent étendre leur exploitation. Ne pas exiger d'eux de prévoir une voirie de substitution traduirait un manque de responsabilité de la part des pouvoirs publics, 8.000 véhicules par jour risquent d’aboutir dans les centres de villages. Une voirie est nécessaire, il s’agit de trouver le meilleur emplacement possible pour une route alternative, dans l’intérêt de tous les citoyens. Nous nous engageons à informer et concerter toute la population, en toute transparence."

Les autorités communales entendent également lutter activement contre les pollueurs en recréant la brigade propreté. "Nous voulons ainsi rendre nos villages et nos paysages plus beaux et plus propres tout en préservant l’environnement naturel et bâti. Nous respecterons scrupuleusement l’environnement, le patrimoine naturel et bâti, notre belle campagne tout en favorisant la mobilité, l’activité économique, agricole et touristique sans oublier l’habitat. Une attention particulière sera réservée à l’entretien des cimetières."

Sans oublier de développer le tourisme autour des moulins d’Arenberg. "Notre projet hydro-électrique sur la Senne au niveau des moulins d’Arenberg alliera projet énergétique et valorisation du patrimoine sans oublier la nécessaire réhabilitation de la fonction de meunerie et la rénovation des moulins d’Arenberg en y installant un pôle didactique, muséal et touristique pour mettre en valeur notre porphyre et nos bières… Par ailleurs, nous renforcerons la valeur touristique du Rail Rebecq Rognon", ajoute encore le bourgmestre rebecquois.

Quant aux dossiers des sites SportissimO et du Vélodrome, les autorités communales disent y rester très attentives.


Composition du Collège

Dimitri Legasse: Bourgmestre en charge de la participation citoyenne, du développement durable, de la ruralité, de la mobilité et du folklore. Compétences légales : Etat civil - Cultes - Administration Générale - Sécurité des biens et des personnes - Cimetières.

Patricia Venturelli : 1er échevin : Echevine de la jeunesse, de la cohésion sociale, de la culture, du tourisme et du jumelage. En charge des travaux d’infrastructures publiques de voiries et de l’Aménagement du Territoire (urbanisme).

Jean-Paul Denimal: 2e échevin: Echevin de la propreté publique, de l’environnement, de l’énergie et de l’agriculture. En charge des cours d’eau, la lutte contre les inondations et du bien-être animal.

Jean-Lou Wouters: 3e échevin: Echevin des Sports et des infrastructures sportives. En charge des aînés.

Marie-Thérèse Dehantschutter: 4e échevin : Echevine de l’enseignement et des infrastructures scolaires. En charge de l’enfance et de l’extrascolaire.

Arnaud Demol: 5e échevin: Echevin du commerce et de l’emploi. En charge du développement économique, des indépendants, des entreprises, des professions libérales et des associations patriotiques

Marino Marchetti : Président du Centre Public d’Action Sociale. En charge de la santé, de l’aide sociale, de l’accueil de la petite enfance, du logement public et de l’aide aux personnes handicapées.

Grégory Hemerijckx: Président du conseil communal. Qui relayera monsieur Arnaud Demol comme échevin à mi législature.