En novembre 2010 et en février 2011, Rebecq était frappée par de violentes inondations qui ont touché plus de 1 000 familles. Des images que personne ne souhaite revoir, raison pour laquelle les autorités communales continuent leur lutte contre le phénomène.

Lors du dernier conseil communal, un nouveau projet a été validé. Celui-ci porte sur des travaux au chemin Froidmont et consiste à améliorer la récolte des eaux et des boues de ruissellement afin de lutter contre les inondations à la rue des Cendres, à la rue Docteur Colson et au chemin du Blocu.

Concrètement, le projet consiste à capter les eaux de ruissellement, les boues ainsi que le ruisseau non classé en amont de la rue des Cendres et plus précisément dans le bas du chemin Froidmont. Le dispositif permettra de maintenir une circulation dans le chemin Froidmont. L’ouverture des grilles au-dessus des caniveaux a été étudiée pour filtrer au mieux les eaux, les boues et débris avant d’arriver dans les canalisations fermées. L’efficacité du système va de pair avec la réalisation des travaux de la rue Docteur Colson. "Ces travaux prévoient un dédoublement de l’égouttage à la rue des Cendres afin de séparer les eaux usées du cours d’eau et d’affecter l’égout existant uniquement au ruisseau. De plus, la rue des Cendres ainsi que le carrefour à la rue des Cendres seront aménagés pour récolter le surplus du débit en cas de débordement", précisent les autorités communales.

Coût estimé des travaux : 166 000 €. Un montant de 170 000 € a été inscrit au budget 2021 pour lutter contre les inondations, subsidié pour 20 000 € par la Province. À noter qu’une demande a été lancée auprès du SPW pour bénéficier d’un subside de 50 000 €.