La semaine dernière, les affiliés de la CNE ont mené une action escargot au sein du dépôt de Logistics Nivelles. Le syndicat chrétien, qui n’avait pas été suivi par d’autres syndicats jeudi, craignait que le site aclot soit délaissé pour certaines activités au profit de l’entrepôt géré par la même société à Kontich, dans la région d’Anvers.

Parmi les revendications figurait l’embauche de certains intérimaires expérimentés, qui travaillent déjà depuis longtemps à Nivelles. C’est que le reconfinement annoncé entraînera sans doute une augmentation de l’activité sur le site, comme lors de la première vague de l’épidémie, puisque les entrepôts installés dans le zoning de Nivelles Sud servent à l’approvisionnement des magasins Carrefour.

Le message est visiblement passé : ce week-end, la direction a annoncé l’embauche de 30 intérimaires via des contrats à durée déterminée (CDD). Vingt d’entre eux signeront dans quelques jours un contrat de travail de six mois, et dix autres un contrat de trois mois.

Nous avons également obtenu plus de garanties de la part de la direction à propos des investissements en matériel que nous demandons depuis longtemps, complète la CNE, qui parle d’une victoire syndicale. Nous espérons qu’à l’avenir, la direction se montrera capable de satisfaire les demandes de ses meilleurs éléments en leur proposant un emploi qui les incitera à rester au sein de l’entreprise.”