La majorité ne veut pas étendre le piétonnier avant le Jeu de Jean et Alice.

Le point à l’ordre du jour n’était a priori pas des plus importants parmi ceux du dernier conseil communal de Wavre mais la discussion entre les conseillers a débouché sur quelques informations qui mériteraient tout de même d’être pointées.

Il était question de voter pour le règlement complémentaire de circulation routière du centre-ville, ou plus simplement, l’installation de panneaux de signalisation pour matérialiser la zone piétonne du centre, notamment les rues du Commerce, de la Source, la ruelle Nuit et jour et une partie de la rue Charles Sambon. Rien de neuf sous le soleil, nous direz-vous.

Mais sur ce point, le conseiller Ecolo Jean Goossens a demandé à la majorité s’il allait voir, de son vivant, l’extension du centre piétonnier de Wavre, promise dans la déclaration de politique communale et dans le plan stratégique transversal. "Quand on sait qu’il a fallu plus de 20 ans pour faire de la rue du Commerce une zone piétonne…", a souri le conseiller.

À cette interrogation, la bourgmestre a apporté une réponse sans équivoque : il n’y aura pas de rénovation de la place Cardinal Mercier avant mi-2022. "On ne va pas mettre cette place à feu et à sang avant le Jeu de Jean et Alice." La scène, les loges et les gradins de cet énorme spectacle s’étalent en effet sur l’entièreté de la place tous les cinq ans et celui-ci se déroulera en mai 2022.

Pas de date annoncée pour le début des travaux donc, mais la bourgmestre a insisté sur l’importance de rénover cette place qui constitue "un point stratégique, un nœud crucial en termes de convivialité du centre-ville". Et d’ajouter que d’autres lieux du centre-ville pourraient faire l’objet d’un relifting avant le tout gris chantier de la place Cardinal Mercier.